Mon deuxième marathon

La course à pied fait partie de ma vie depuis quelques années, officiellement quatre (4) pour de plus longues distances.

Le chemin menant à la réalisation d’un marathon est bourré d’entraînements, tant physiques que mentaux.

Le week-end dernier, j’ai réalisé mon deuxième marathon à Bécancour. Un deuxième marathon sous la pluie fine, parfois torrentielle et jumelée avec des rafales de vent. Malgré tout, je l’ai réalisé sans trop de problème.

Paradoxalement, mon expérience m’a joué un tour mais m’a aussi recentré sur l’objectif initial. En pleine course, mon passage au 21.1 km affichait un résultat final d’environ 3h52. J’avais beaucoup d’énergie, j’en ai profité et j’ai poussé la machine. Au 30 km, les rafales de vent et une baisse d’énergie m’ont fait ralentir considérablement. c’est là que mon expérience m’a sauvé, en me rappelant que mon entraînement visait 4h12 et que je devais me rappeler cet objectif bien que le 3h52 était alléchant.

j’ai donc continué l’épreuve en vitesse d’endurance fondamentale et complété le tout avec succès, sans blessure et très content de mon résultat.

Un troisième marathon en 2018? À suivre…

Laisser un commentaire