Web social: contagion virale

Comme je suis un fan inconditionnel de la série télévisée The Walking Dead sur le réseau AMC, je ne peux passer sous silence l’analogie facile à faire entre une épidémie de zombies face aux phénomènes viraux sur le web social. Ce billet de Marie-Claude Ducas, sur son blogue du Journal de Montréal, m’a amené à pousser la réflexion plus loin à ce sujet: Quels sont les éléments pour qu’un certain contenu, comme un vidéo par exemple, se propage à vive allure sur le web?

Une question de science

Dans cet autre excellent billet, par Alex Sobal, celui-ci nous démontre de façon détaillée l’effet de la science du partage. Du point de vue marketing, tout est minutieusement calculé. Nous avons souvent tendance à croire à tort que pour être viral, un contenu doit être à caractère humoristique, allant de drôle à absurde. Ce n’est pas exactement le cas. C’est plutôt dû à la réponse psychologique et à la motivation sociale de ce dernier. L’important est de savoir créer une émotion chez le récepteur afin de le pousser à partager le contenu.

Le moment parfait

De plus, le lancement de la campagne est tout aussi important. Il semblerait que le contenu viral atteint son point culminant au tout début, soit durant les trois premiers jours de circulation. Il demeure donc d’une importance capitale de synchroniser la diffusion avec les jours de la semaine reconnus comme étant les plus productifs au niveau du partage, soit du mercredi au vendredi! Le week-end, les gens ont bien autres choses à faire que d’être devant un écran à l’affût de contenu émotionnellement intéressant à partager!

Une problématique

Malheureusement, dans toute cette viralité, il existe un problème et Marie-Claude Ducas l’a très bien résumé par ce dernier point:

On le voit, les médias sociaux peuvent amplifier le meilleur comme le pire. Il y a déjà un slogan – viral – qui circule: «Stop making idiots famous»; c’est-à-dire: «Arrêtons de rendre célèbres des imbéciles».

Un contenu viral ne le devient pas nécessairement pour les bonnes raisons tout dépendamment de l’émotion générée par ce dernier. Nous devenons spectateurs, bien malgré nous, autant des plus beaux exploits que des pires bêtises humaines…

viral

En terminant, même AMC a bien saisi le concept, en créant sa propre publicité virale pour la promotion de la suite de la saison 4 de sa série culte The Walking Dead au retour des fêtes 2013, prouvant encore une fois qu’elle maîtrise le sujet à la perfection!

Laisser un commentaire